content-top-bg

Les Règles Avancées du Mah Jong

Au Mah Jong, il y a une multitude de règles qui diffèrent en fonction de celui qui pratique le jeu. Certains groupes ont tenté d'uniformiser les règles, mais malgré cela, il y a quand même de légères variations de règles dans différents domaines, et cela dépend aussi des joueurs impliqués.

Le jeu est mené de façon ordonnée, avec chaque joueur ayant droit à une manche. Lorsqu'une manche démarre, le joueur désigné ramasse une tuile dans la « muraille » de tuiles disposées. Il jette ensuite la tuile au centre. C'est facultatif, mais le joueur peut révéler aux autres la valeur de cette tuile.

Les joueurs continuent de cette manière jusqu'à ce que l'un d'entre eux obtienne une main, ou que l'une des quatre actions entreprises par les participants interrompe le jeu. Toutefois, si le joueur obtient une main, il dit « Mahjong » et dévoile sa main aux autres.

Interruptions

Il existe quatre sortes d'interruptions qui peuvent arriver au cours du jeu, et elles sont décrites comme suit :

1. Fleur ou Saison : chaque fois que le joueur tire une tuile qui est une fleur ou une saison, les autres joueurs sont d'abord alertés de ce que c'est, et la carte est mise de côté. Elle n'est pas considérée comme faisant partie de la main du joueur, mais si elle est une main gagnante, elle permet au joueur d'obtenir un point bonus. Ensuite, la dernière tuile est prise de la muraille et devient une tuile de remplacement qui assure que le joueur a toutes les quatorze tuiles nécessaires avant d'en éliminer une.

2. Voler ou combiner une tuile jetée par un autre joueur : lorsque l'un des joueurs jette une tuile, l'un des autres joueurs peut « relancer » ou faire une offre pour cette tuile particulière. L'inconvénient de cette action est que le joueur est obligé de dévoiler son jeu de tuiles qu'il cherche à compléter à tous les autres joueurs. Lorsque deux ou plusieurs joueurs relancent ou font une offre pour la même tuile qui a été jetée, le joueur qui gagnerait la main s'il se sert de la tuile l'obtient. Si personne ne se trouve dans cette situation, ceux qui auraient eu une combinaison s'ils avaient obtenu la tuile peuvent l'obtenir. Lorsqu'un joueur obtient une combinaison de cette manière, elle est appelée Pong ou parfois Chow.

3. Obtenir un Mah Jong : cela se produit lorsqu'un joueur peut profiter d'une tuile qu'un autre joueur a jetée pour compléter sa main. Lorsque cela se produit, il crie « Mah Jong », saisit la tuile et dévoile sa main aux autres joueurs. Cela signifie la fin de la main et le calcul des scores peut commencer.

4. Voler Un Roi : cela se produit quelques rares fois au Mahjong. Il s'agit d'un type de déplacement qui est fait lorsqu'un joueur déclare un Kong. Il le fait en ajoutant une quatrième tuile au Pong pour faire un Kong ou pour déclarer un Kong caché. Aussi, cela permettra à n'importe quel joueur d'utiliser la tuile pour compléter sa main. Un joueur est capable de voler les tuiles de l'adversaire qui déclare le Kong, et de crier « Mah Jong » pour être le vainqueur de cette main.

Main gagnante

Que faut-il faire pour gagner une main au Mah Jong ? Pour prétendre à la victoire, vous devez avoir une combinaison de 14 tuiles. Elle est composée de 13 tuiles ainsi que d'une tuile supplémentaire que vous pouvez acquérir en la volant lorsqu'un autre joueur la mettra dans la pile de défausse ou encore lorsqu'elle est piochée de la muraille. Dans le premier cas, on appelle ça « gagner par rejet ». Et dans le second, « gagner à partir de la muraille ».

Une main gagnante au Mah Jong offre quatre combinaisons qui sont un motif particulier construit à partir de trois pièces. Vous aurez également besoin de ce que l'on appelle les « yeux », qui sont deux tuiles absolument identiques en apparence.

Combinaisons ou mains

Il existe quatre types de combinaisons énumérées ci-dessous.

Pong, Kong, Chow, Yeux

Un Pong est créé lorsque le joueur a un ensemble de trois tuiles correspondantes. Vous pouvez utiliser toutes les tuiles pour faire un Pong, à l'exception des tuiles de fleurs. Lorsque vous tirez une tuile de fleur, vous devrez la mettre de côté pour la partie bonus du jeu. Lorsque vous effectuez un Pong, toutes les tuiles doivent être identiques, ce qui signifie que vous ne pouvez pas mélanger des combinaisons.

Le Kong est créé lorsque vous obtenez un ensemble de quatre tuiles identiques. Il est fondamentalement identique à un Pong. La seule différence est que vous avez besoin d'une tuile supplémentaire pour faire une série de quatre plutôt que de trois tuiles correspondantes. Vous pouvez faire un Kong en utilisant trois méthodes distinctes :

Kong Dissimulé ou caché : un joueur révèle la combinaison en mettant deux tuiles faces ouvertes au milieu, et les deux autres tuiles faces cachées sur les extrémités. Plus vous avez de Pong ou de Kong cachés, plus vous obtiendrez de points.

Tolen Kong : Si un autre joueur jette une tuile, et que le joueur a trois autres tuiles identiques dans sa main, un Kong volé se produit. Le joueur met trois tuiles faces cachées et la quatrième tuile face visible au dessus de la tuile du centre.

Si un Pong a déjà été combiné dans une main et que le joueur en question pioche une quatrième tuile de la muraille, cela crée également un Kong. Alors le joueur peut mettre la tuile restante au-dessus de celle du milieu dans la combinaison effectuée à partir du Pong.

Peu importe la manière dont un Kong est formé, ce qui est certain, c'est que le joueur doit piocher une tuile supplémentaire de la fin de la muraille et ensuite en jeter une. Pour ce qui est du comptage de points, les Kong font gagner aux joueurs des points supplémentaires.

Un Chow est une série de trois tuiles qui sont tous de la même couleur. Il s'agit d'une combinaison de tuiles qui doit suivre un ordre numérique (par exemple, 4, 5, 6). Vous ne pouvez ignorer aucun numéro, et vous ne pouvez pas non plus aller directement de neuf à un, et vice-versa. Vous ne pouvez pas utiliser les saisons, les fleurs ou les honneurs pour créer un Chow. Un joueur peut voler une tuile jetée pour créer un Chow aux dépens du joueur désigné pour le prochain tour, aussi longtemps que ce dernier n'a pas fait un Pong ou un Kong.

Enfin, il y a les « yeux ». Ils sont constitués de paires de tuiles identiques. Vous n'êtes pas autorisé à faire des « yeux » avec une tuile jetée, sauf si vous pouvez compléter votre main en le faisant.

horz-shadow
content-bottom-bg